Thomas Kahn

Le 17 janvier 2019 à 12h00

Quatre ans de scènes, plus de 200 concerts partout en France – devant  Cali, Patrice, Saint Paul & the Broken Bones et bien d’autres, deux stades de 18 000 personnes seul avec sa guitare, The Voice en 2015, deux EP, et aujourd’hui un premier album : Thomas Kahn est sur la bonne pente, celle qui mène loin, très loin.

C’est d’abord une voix singulière qui a du coffre et de l’âme pour sortir une soul 2.0, osée, sexy et gonflée à bloc. Il y a là une belle et forte matière, la chaleur des lampes toutes proches, une envergure, une audace, une maîtrise, et surtout une gueule, une personnalité, une vraie.

Bombe à retardement mixée par monsieur Laurent Dupuy (deux Grammy Awards s’il vous plait), l’album a été composé en huis clos avec Vivien Bouchet, réalisateur artistique (Zazie...) et ancien bassiste de Kaolin. Le réal à la notoriété grandissante a très vite réveillé le talent de Thomas et de ses musiciens pour faire sonner la musique noire américaine de 2020 comme si on y était.

  Le16 janvier Thomas a fait la première partie de l'A Bowie Celebration à l'Olympia et le 26 janvier il fera les auditions régionales des Inouïs du Printemps de Bourges, sans oublier que son premier album sortira en février. Un début d'année prometteur !