30 ans de pêche, ça se fête !

Le 11 janvier 2019 à 08h00
le journal de l’eco
Par lejournaldeleco.fr Écrit par la rédaction

Du 18 au 20 janvier, se tiendra le carrefour national de la pêche et des loisirs qui va célébrer ses 30 ans à la Grande Halle d’Auvergne sur 12 000 m2. Il s’agit du premier rassemblement national de la pêche en eau douce.

Le carrefour national de la pêche et des loisirs réunira l’ensemble des acteurs professionnels et des bénévoles de la pêche sportive et de loisir, sans oublier les grandes marques du nautisme ainsi que les représentants du tourisme vert et bleu. Lors de la précédente édition, ce sont 26 300 personnes qui ont fait le déplacement en deux jours, pour découvrir les dernières nouveautés et les multiples tendances du monde halieutique.

Retour sur le début d’un succès Ce qui n’était au départ qu’une simple réunion de début d’année organisé par Jean-Paul Goutte-Quillet pour les principaux clients et grossistes de son magasin clermontois du « Fin Pêcheur », est devenu trois décennies plus tard le premier rassemblement national de la pêche en eau douce.

Sa première édition officielle se déroule sur 400 m2 en 1989 et accueille près de 500 visiteurs dont Roger Quillot, le sénateur-maire de Clermont-Ferrand à l’époque. Sa visite surprise intrigue et propulse le salon. Son succès est tel qu’il va être rebaptisé carrefour national de la pêche et des loisirs (CNPL) dès 2001.

Le plus grand rassemblement associatif La fédération de pêche du Puy-de-Dôme est la première à participer au salon de la pêche dès ses débuts à Cournon et s’y implique activement. C’est elle qui supervise l’organisation de l’espace fédératif sur le carrefour. C’est également elle qui a incité les fédérations voisines du Massif central et d’Auvergne-Limousin, à rallier le CNPL.

Une nouveauté fait son apparition en ce début d’année 2019 : toutes les cartes de pêche sont dématérialisées avec le passage au « Tout Internet». Elles sont délivrées exclusivement via le site www.cartedepeche.fr accessible de chez soi, à toute heure du jour ou de la nuit, ou auprès des associations de pêche et des dépositaires.

Alain Lagarde, le président de l’ARPARA (association régionale de pêche Auvergne-Rhône-Alpes) souligne « le rôle véritablement fédérateur de ce salon qui, dès l’origine, a constitué un lieu d’échanges et de rencontres pour la pêche associative. ».

La pêche, la nouvelle activité qui réunit petits et grands Sur le pôle “tourisme”, qui est destiné à valoriser la richesse et la diversité halieutique des territoires, les visiteurs pourront découvrir les propositions de pêche des différents départements, prendre de nombreux renseignements sur les pratiques de pêche, la réglementation ou encore les offres de pêche (parcours de pêche spécifiques, stages de pêche, ateliers d’initiation pêche…). De nombreux supports pédagogiques sur les espèces et les milieux aquatiques (expositions, aquariums, maquettes…) seront proposés. Les visiteurs découvriront aussi différentes animations permettant de s’initier à ce sport de loisirs, au moyen d’un simulateur de pêche.

L’événement est pensé afin de contribuer au développement de la pêche de loisir, tout en faisant évoluer cette pratique vers une activité sportive, familiale, accessible à tous et respectueuse de l’environnement.