19ème édition du Sémaphore en chanson

Le 19 novembre 2018 à 11h15

Huit groupes se sont succédés dimanche 11 novembre après-midi sur la scène du Sémaphore et ont prouvé, devant une salle comble, que la chanson française se porte bien... très bien !

Quel cru ! Cette année encore, les participants des Rencontres Matthieu-Côte ont donné du fil à retordre au comité de sélection qui défend la chanson francophone comme un art à part entière ainsi qu’au public. Huit univers ont défilé les uns à la suite des autres pour 3h30 de pur bonheur : guitare, violoncelle, batterie, ordinateurs, beatbox, spoken-word... et ont offert un beau bouquet de diversité bien garni !
Qu’on ait plus d’affinité avec la formule «classique» guitare-voix, un goût prononcé pour le slam, un son post-apocalyptique ou alors l’électro, hier pour sûr, tout le monde a pu trouver son compte. A l’heure où le monde peut paraître tourner trop vite, les nouveaux moyens technologiques effrayer et où grouillent chaque jour de plus en plus de groupes qui ne vivent pas plus d’une journée, il reste encore de belles pépites à découvrir et surtout, à soutenir.

Avec ses textes chantés, déclamés, murmurés, interprétés avec force, le trio Ben Herbert Larue nous embarque  dans son carrousel musical  coloré des émotions du quotidien,  des souvenirs de notre enfance et de nos amours. Une belle rencontre intimiste avec le public du Sémaphore dimanche 11 novembre dans le cadre des Rencontres Matthieu Côte, qu'a tenu à saluer le Crédit Mutuel Massif Central en remettant un prix  à ces jeunes talents.

Découvrez aussi...